mardi 14 mars 2017

Une photo reçue qui a dû faire plaisir ....

Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui, je présente une photo sur laquelle on ne voit que des civils. 
Elle a été envoyée en mai 1916, de Roubaix, ville occupée par les Allemands du 14 octobre 1914 au 17 octobre 1918, pendant 4 années donc. 



Elle est envoyée par une petite fille à son papa, Henri Horent, prisonnier à Friedrichsfeld depuis septembre 1914. Il faisait partie du 1er Régiment d'Infanterie Territoriale. Ce régiment défendait les forts de la région de Maubeuge et a été fait prisonnier par les Allemands. 

Quand le courrier a été écrit, cela faisait déjà plus d'un an et demi qu'Henri Horent était prisonnier, on peut donc dire qu'il n'a pas beaucoup vu grandir les deux enfants se trouvant sur la photo. Pour la peine, on lui raconte l'évolution de sa petite fille, comme elle grandit, combien elle pèse, ce qu'elle sait faire, etc ... 



J'ai retranscrit ce touchant texte et le reproduis ci-dessous : 

Petit père chéri. Es-tu content de ta petite fille. Mieux encore si tu voyais mes bras si potelés et mes jolis bracelets. Je pèse 21 livres, sais dire papa, maman. Je marche par la main. Je bats la mesure avec la tête et la main quand on chante près de moi. Maman […] de la petite musicienne, elle vient de recevoir ta si bonne lettre du 2 mai et un si grand grand bonheur. Qu’il était désiré. Mlle Marie a pleuré de joie, tu as eu raison de lui réserver, elle si dévouée. Nous jouissons de voir de si bonnes figures. Albert rayonne et si heureux. Bonne maman, mon oncle […] t’embrassent de cœur et prient pour toi. Tante Line t’embrasse et attend. J’enlace ton cou papa chéri avec Marie ma petite sœur et petite mère qui te regarde avec amour. Mon oncle Maurice va être content aussi.
De ma main, Thérèse

 On peut retrouver la trace d'un prisonnier de guerre de 14/18 sur le site du CICR. 
Je vous copie ici les liens vers les archives qui m'ont permis d'avoir ces quelques informations sur Henri Horent. 

La fiche nominative



Pas de J.M.O. pour le 1er RIT mais un historique disponible sur le site de la BDIC.

Aucun commentaire: